Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

Messe en doyenné à Sainte Marguerite à 10h, le dimanche 5 décembre

Pour accueillir et mieux faire connaissance avec notre évêque, l’écouter nous partager ses orientations pour notre diocèse, découvrir avec lui les fruits des Assemblées paroissiales en cours dans nos 4 paroisses,  une MESSE UNIQUE EN DOYENNÉ à l’église Sainte Marguerite sera présidée par Mgr Dominique Blanchet pour les 4 paroisses de Fontenay-sous-Bois.

  • Attention: venez si possible à pied, en vélo, en bus (114 et 118) ou en covoiturage afin de limiter le nombre de voitures dans la cour.
  • RAPPEL: il n’y aura pas d’autre messe le dimanche matin dans les paroisses. Les messes du samedi seront célébrées aux horaires habituels.

———

Ce matin, nous sommes invités à revisiter Fontenay, non pas à la manière de touristes mais à la façon des disciples de Jésus. Nous nous rappelons ce que le pape François, dans son exhortation apostolique Evangelii Gaudium (EG), a pu écrire : « La nouvelle Jérusalem, la Cité sainte (Ap 21, 2-4) est le but vers lequel l’humanité tout entière est en marche. (…) la plénitude de l’humanité et de l’histoire se réalise dans une ville. Nous avons besoin de reconnaître la ville à partir d’un regard contemplatif, c’est-à-dire un regard de foi qui découvre ce Dieu qui habite dans ses maisons, dans ses rues, sur ses places » (EG 71).

C’est là, dans cette ville, que nous cherchons à vivre la fraternité inaugurée par le Christ. Nos assemblées paroissiales vécues ces dernières semaines en ont été un signe très récent. Nous avons pu partager lors de ces assemblées nos projets missionnaires pour que notre Eglise soit une Eglise vivante et ouverte sur la ville et ses habitants. En nous retrouvant en doyenné, ce dimanche matin, nous prenons le temps de nous partager ces projets.

L’Évangile de ce jour nous entraine encore plus loin. Il ne nous donne pas à voir un rêve évanescent mais l’avenir de notre ville. Il nous tourne vers la promesse que Dieu ne cesse de faire à notre ville. Les ravins que nous creusons entre nous seront comblés. Les montagnes que nous n’arrivons pas à franchir pour rejoindre les autres seront abaissées. Les chemins rocailleux qui rendent difficile la rencontre et le partage seront aplanis.

Nous le savons : « le sens unitaire et complet de la vie humaine que l’Évangile propose » (EG 75) est la meilleure manière de vivre la ville. « Vivre jusqu’au bout ce qui est humain et s’introduire au cœur des défis comme ferment de témoignage (…) dans n’importe quelle ville, perfectionne le chrétien et féconde la ville » (EG 75). Pour cela, n’hésitons pas à « imaginer des espaces de prière et de communion avec des caractéristiques innovantes, plus attirantes et significatives pour les populations urbaines » (EG 73).

Père Jean-Luc Védrine, Doyen de Fontenay-sous-Bois