Appelez-nous 01 45 14 08 15
Éditorial
Accueil Sermons Un cœur en paix

Un cœur en paix

Date: 8 décembre 2018

feuille secteur n°906 2018-12-9

Semaine du 9 décembre au 15 décembre 2018
2ème dimanche Avent – Année C
Ba 5, 1-9; Ps 125; Ph 1, 4-6.8-11 ; Lc 3, 1-6 

Avec le temps de l’Avent, nous nous préparons à fêter la naissance du Seigneur Jésus à Noël.

Le dimanche, à la messe, nous affirmons par le Credo, la grande raison de cette Incarnation du Fils de Dieu : « Pour nous les hommes, et pour notre salut, il descendit du ciel ; par l’Esprit Saint, il a pris chair de la Vierge Marie, et s’est fait homme. »
Jésus s’est fait homme pour notre salut, pour nous réconcilier avec Dieu.
À l’autre bout de sa vie publique le Seigneur nous indique le moyen de recevoir cette réconciliation : “Le soir de Pâques, le Seigneur Jésus se montra à ses Apôtres et leur dit : ‘Recevez l’Esprit Saint. Ceux à qui vous remettrez les péchés, ils leur seront remis. Ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus’ ” (Jn 20, 22-23).

Ainsi, nous savons que le pardon des péchés commis après le Baptême est accordé par un sacrement propre appelé sacrement de la conversion, de la confession, de la pénitence ou de la réconciliation.

Qui pèche blesse l’honneur de Dieu et son amour, sa propre dignité d’homme appelé à être fils de Dieu et le bien-être spirituel de l’Église dont chaque chrétien doit être une pierre vivante. Aux yeux de la foi, aucun mal n’est plus grave que le péché et rien n’a de pires conséquences pour les pécheurs eux-mêmes, pour l’Église et pour le monde entier. Revenir à la communion avec Dieu après l’avoir perdue par le péché, est un mouvement né de la grâce du Dieu plein de miséricorde et soucieux du salut des hommes. Il faut demander ce don précieux pour soi-même comme pour autrui.

Les quatre paroisses du secteur de Fontenay vous proposent divers temps pour célébrer ce sacrement de la réconciliation, notamment le vendredi 14 décembre de 18h00 à 22h00 à Saint Germain.

N’hésitez pas à solliciter vos prêtres pour recevoir la grâce de cette belle préparation à Noël.
Offrons au Seigneur la crèche en laquelle il désire le plus venir à Noël : la crèche d’un cœur en paix par la réconciliation avec Lui.

P. Vincent Paulhac