Appelez-nous 01 45 14 08 15
Éditorial
Accueil Sermons Vous avez une lettre

Vous avez une lettre

Date: 29 septembre 2018

feuille secteur n°897 2018-09-30

Nb 11, 25-29 ; Ps 18, 8;10 ; Jc 5, 1-6 ;Mc 9, 38-43.45.47-48

Dans la lettre Pastorale que vous trouverez dimanche dans vos paroisses, Monseigneur SANTIER invite chacun de nous : « Allez, vous aussi, à ma vigne » (Mt 20,7) Moïse aborde le même thème dans la première lecture de ce 26ème dimanche :’’Ah si le Seigneur pouvait faire de tout son peuple un peuple de prophètes’’ Nb 11,25-29
Je vous le demande, lisez cette lettre, prenez le temps de relire le chapitre, méditons-la plus particulièrement aujourd’hui car, dans les quatre paroisses de Fontenay, les catéchistes des enfants du primaire, les animateurs de l’aumônerie, du catéchuménat seront envoyés en mission comme d’ici quelques mois les animateurs d’Alpha et autres activités. Ils ont été appelés et au nom de leur Foi, ils ont dit OUI.

Croire en Dieu, ce n’est pas affirmer d’une manière abstraite qu’il y aurait dans l’espace quelque chose au-dessus de nous, mais dans croire en Dieu, deux mots ont de l’importance : relation et alliance.

La Foi, c’est la réponse à la question « vous aimeriez connaître Dieu ? », c’est découvrir que Dieu nous aime, qu’il est la Parole, que cette Parole il nous faut l la faire nôtre et, comme Madeleine Delbrel l’a écrit : « Vivre comme Jésus a dit de vivre ; faire ce que Jésus a dit de faire, le vivre et le faire dans notre temps. »

Dans la Lettre aux catholiques de France, Monseigneur Dagens nous proposait de réfléchir à une Pastorale de la proposition et pour cela de repenser notre manière d’aborder la question de la foi en allant jusqu’à une rupture, en proposant une Foi qui agit, qui va vers l’autre, envisageant et trouvant les moyens d’aller à la rencontre du monde. Les communautés chrétiennes se doivent de soutenir toutes les initiatives dans lesquelles des hommes et des femmes ont accepté de travailler à la vigne du Seigneur.

Le monde, notre monde — au travers de toutes les nouvelles, informations que nous déversent chaque jour, chaque minute, les médias — ne nous apparait pas sous un jour très positif. Chrétiens, nous croyons en l’homme créé par Dieu, investi d’une mission divine, dont le second commandement est d’aimer son prochain.

Aimer, il n’y a rien de plus beau à vivre : aimer comme le Christ, aller à la rencontre de l’autre – c’est un frère – accepter la réciprocité, faire confiance. Il faut nous acharner par nos comportements à rendre l’Église aimante ; l’Église, ce n’est pas moi ou elle, c’est nous et quand nous travaillons tous à l’avènement du Royaume, là nous sommes le Christ Église.

Michel CALMELS Diacre permanent