Appelez-nous 01 45 14 08 15
Éditorial
Accueil Sermons Alors tu es roi?

Alors tu es roi?

Date: 23 mars 2018

Lorsque Jésus entre dans Jérusalem, il est acclamé par la foule comme un roi, aux cris de Hosanna (de grâce, sauve-nous !) et avec un tapis de branches semblables aux buis que nous allons mettre dans nos maisons. Quelques jours plus tard, l’inscription indiquant le motif de sa condamnation portera ces mots : « Le roi des Juifs. » (Mc 15,26). Si Jésus a été condamné à mort, c’est parce que Pilate s’est comporté en lâche face à ceux qui criaient : « Si tu le relâches, tu n’es pas un ami de l’empereur. Quiconque se fait roi s’oppose à l’empereur. » (Jn 19,12) Jésus est-il roi ?
Au lieu d’entrer dans Jérusalem sur un grand cheval, il arrive sur un petit âne. Au lieu d’un tapis rouge, on dépose devant lui des manteaux. Au lieu de juger ses sujets, comme le faisait Salomon ou comme le fera Saint-Louis au pied de son chêne dans la forêt de Vincennes, tout près d’ici, il sera jugé lui-même et condamné. Au lieu d’une magnifique couronne d’or et de diamants, il portera une couronne d’épines. Au lieu de porter les plus beaux vêtements, on le revêtira d’un manteau de couleur éclatante en signe de dérision, avant de le dénuder complètement. Au lieu de l’oindre avec les crèmes les plus douces, on le flagellera et on lui crachera dessus. Au lieu de l’installer sur une chaise à porteurs, c’est lui qui devra porter une lourde croix. Au lieu de l’asseoir sur un trône en métal précieux, il sera cloué sur une croix…
Alors, Jésus est-il roi ? Eh bien oui, mais sa royauté n’est pas celle de ce monde. Lorsque Pilate lui demande : « Alors, tu es roi ? », Jésus répond : « C’est toi-même qui dis que je suis roi. Moi, je suis né, je suis venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité. Quiconque appartient à la vérité écoute ma voix. » (Jn 18,37)
Cette semaine, écoutons la voix du roi de l’univers, suivons-le jusqu’au pied de la croix et jusqu’au tombeau. C’est ainsi que pendant 50 jours, nous pourrons célébrer dans une joie immense sa résurrection et préparer la nôtre, à partir de laquelle nous régnerons avec lui pour toujours dans les cieux.

P. Arnaud